Le président de l’ORU lors de l’inauguration du Sommet de l’Alliance Globale sur  l’efficacité de l’aide.

Paúl Carrasco, président de l’ORU, en représentation des gouvernements régionaux, et vice-président de CGLU, en représentation des gouvernements locaux, a participé à la séance inaugural de la première réunion d’haut niveau de l’Alliance Globale sur l’Efficacité de l’Aide,  conjointement avec Ban Ki-moon,  secrétaire général des Nations Unies, Enrique Peña Nieto, président du Mexique, et Helen Clark, responsable du Programme du PNUD, parmi d’autres. 

Le président de l’ORU a affirmé que le développement général  s’inscrit dans le cadre du processus Post-2015  et des Objectifs de Développement Durable (ODS) LINK, et que tous les deux marquent les politiques publiques mondiales, “mais cette proposition pour une politique globale pourrait devenir irréaliste or subjective si on ne la formule pas comme citoyens, ou encore pire,  si elle ne se mets pas en œuvre avec les citoyens. C’est à dire, s’il n’y a pas une approche territoriale pour la faire devenir réalité, elle restera un simple énoncé de politique publique. C’est pourquoi il est nécessaire que l’Alliance Globale sur l’efficacité de l’aide de promouvoir ce qu’on appelle Partenariats Globaux et Partenariats Locaux, mais spécialement les Partenariats Locaux, dans lesquels les personnes sont les dirigeants et les gouvernements locaux et régionaux but les facilitateurs, pour la mise en œuvre pratique des programmes et projets qui contribueront à réaliser les objectifs de l’agenda Post-2015.”

Paúl Carrasco a conclu son discours en soulignant que “il faut que nous mettons en place des partenariats locaux articulés qui constitueront la base ou la fondation des partenariats et de l’Alliance Globale. Autrement, ni la coopération ni l’Agenda post-2015 seront effectifs dans les territoires.”

Vous pouvez consulter ici le discours complet.

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

Message COVID-19 du Président Sekkal


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020