ORU Fogar en phase avec la FAO

Le Secrétariat d’ORU Fogar et le Core Groupe de Sécurité Alimentaire d’ORU Fogar ont profité de leur participation au Comité Mondial de la Sécurité Alimentaire (CFS46) pour tenir une réunion à Rome avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture). Il s'agissait de la première réunion des deux organisations après le succès du IIIème Sommet des Régions « Faim Zéro » qui s'est tenu à Cuenca, Azuay (Equateur) en avril 2018. Ainsi, le secrétaire d’ORU Fogar, Carles Llorens, sa coordinatrice, Anna Fernandez, et le secrétaire du Core Groupe de Sécurité Alimentaire de l'organisation, Ignasi Rodriguez, ont rencontré Gilles Martin, responsable des partenariats à la FAO, qui était accompagné des chefs des autres divisions.

ORU Fogar a expliqué l'émergence des projets sur la Sécurité Alimentaire, qui ont conduit à la tenue du Sommet, et comment ils ont attiré un soutien pour ces projets. Les deux parties ont donc étudié comment établir des synergies dans différents pays et comment la FAO peut soutenir les projets entrepris.

Le 46ème Comité Mondial de la Sécurité Alimentaire a été ouvert par Qu Dongyu, le nouveau directeur général élu de la FAO. Il s'est référé au Rapport 2019 de l'organisation, qui a souligné qu’au cours des trois dernières années, la lutte contre la faim dans le monde s'est inversée, avec 821 millions de personnes qui souffrent actuellement de la faim dans le monde. Les conflits, le changement climatique, les crises économiques et les batailles commerciales ont été cités comme les raisons de ce recul. Dans un moment du débat, le secrétaire général d’ORU Fogar, Carles Llorens, a souligné qu'au-delà de ces causes, l'une des raisons de ce recul est une gouvernance trop centralisée, dans laquelle les collectivités locales et régionales ne comptent pas.

Tous les débats ont conclu que l'objectif de la consécution des ODD 2 Faim Zéro est celui de soutenir les petits producteurs et les familles. Il a été constaté qu'en plus des problèmes de la faim, le problème de l'obésité est également préoccupant. Il a également été convenu qu'une autre raison pour lutter contre l'exode rural, en particulier chez les jeunes, est que pour l'avenir nous devons produire plus de nourriture et que celle-ci ne peut être produite dans les villes. Elle doit être produite à la campagne.

Le Secrétariat d'ORU Fogar a profité de sa présence à Rome pour rencontrer Andrea Ciaffi, responsable des relations avec l'Union Européenne de la Conferenza delle Regioni e Delle Pronvince Autonone en Italie.  

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
Please wait

© All rights reserved ORU. Barcelona 2019