Webinaire sur les possibilités de financement des régions africaines et sud-américaines

Les 27 et 29 octobre dernier, l’ORU-Fogar a organisé deux webinaires avec les participants africains et sud-américains, pour parler des possibilités de financement de projets, avec la participation de la Direction Générale de la Coopération Internationale et de développement (DEVCO) de la Commission Européenne. Avec la participation de plus de 80 régions des deux continents réunis, Anna Lixi, cheffe du secteur des autorités locales, au sein de l’unité C5 (villes, autorités locales, infrastructures, digitale), a présenté les « Priorités de l’Union Européenne (DG DEVCO) pour la prochaine période de programmation 2021-2027 », priorités liées à l’Agenda 2030, l’Accord de Paris, mais aussi à la stratégie globale de la politique extérieure et de sécurité globale de l’Union européenne. 

Les webinaires, le premier en français et le deuxième en espagnol, étaient essentiellement destinés aux équipes techniques des régions africaines et latino-américaines. A travers ces webinaires, l’ORU-Fogar entendait partager les politiques européennes de coopération, tout en permettant à ses membres d'avoir accès à des connaissances pointues sur la manière de financer leurs projets de développement. Ainsi, outre la participation d’Anna Lixi, le webinaire comprenait un discours de Yoya Alcoceba, responsable des nouvelles stratégies de financement et des partenariats de l'Agence catalane de coopération au développement, qui a présenté aux participants des indications et des recommandations sur la manière d'aborder un projet européen. 

Anna Lixi a expliqué que durant la période de 2021-2027, la Commission européenne va complètement changer les modalités de coopération, pour cela tous les projets avec les gouvernements locaux et régionaux devront s’aligner avec les accords bilatéraux de l’UE avec chacun des pays respectifs. Ainsi, les gouvernements régionaux pourront promouvoir les projets européens à condition qu’ils s’inscrivent dans les priorités d’action de leurs pays respectifs et dans le cadre d’une réforme administrative qui favorise la décentralisation. Au-delà de cet ajustement national, Anna Lixi a précisé que pour l’Union européenne, il était fondamental de renforcer les politiques tel que le Green Deal (en insistant particulièrement sur la défense des forêts) les politiques d’immigration, la croissance, l’emploi et la numérisation. Tout cela dans le cadre de favoriser la lutte contre les inégalités. 

Yoya Alcoceba a recommandé de maintenir un dialogue à la fois avec les bureaux de l’UE dans chacun des pays respectifs, ainsi que les points fondamentaux sur les questions européennes au sein de chacun des gouvernements centraux, pour connaître quelles seront les priorités nationales pour la prochaine période. Elle a également insisté sur la nécessité d’avoir une petite unité au sein de chaque région dédiée aux projets, ainsi qu’un minimum de ressources financières tout en se munissant d’un minimum de ressources financières pour initier un projet. 

Le secrétariat de l’ORU-Fogar s’est engagé à continuer à fournir des informations sur le sujet, à faciliter le contact avec les délégations de l’Union européenne dans les pays respectifs, à rechercher des partenaires pour les projets si nécessaire, ou recommander des équipes techniques aux régions pour l’élaboration de projets européens. 

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

Message COVID-19 du Président Sekkal


© All rights reserved ORU. Barcelona 2020