Le 5ème Forum LED s'engage en faveur des territoires résilients

Un mot qui est apparu avec force dans diverses interventions lors du 5e Forum mondial pour le développement économique local est celui de "résilience". Tout le monde s'accorde à dire que, face à la pandémie, la résilience des services publics, notamment des systèmes de santé et d'éducation, a été déterminante. Et au-delà de la sphère publique, il a été souligné qu'il est important d'avoir des sociétés et des économies fortes et résilientes. 

Ce concept a été particulièrement repris dans l'espace thématique "LE TERRITOIRE COMME BASE DE L'INNOVATION ET DE LA REACTIVATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE", dirigé par ORU Fogar et FAMSI. Dans le discours d'ouverture de l'espace, le professeur Joan Subirats s'est prononcé en faveur d'une redistribution majeure des dépenses publiques. Il a déclaré que nous avons des problèmes du XXIe siècle, que nous analysons à partir de paradigmes du XXe siècle et que nous gérons avec des instruments institutionnels du XIXe siècle. Il a déclaré que la diversité croissante nécessite des institutions proches de nous et qu'il est donc nécessaire de renforcer la décentralisation. Il a dénoncé le fait qu'en ce moment et en général, les gouvernements locaux et régionaux sont sous-financés, si l'on tient compte des exigences que les citoyens leur demandent. "Les gouvernements centraux, a-t-il dit, continuent avec l'idée obsolète qu’avoir le pouvoir consiste à contrôler la majeure partie du budget. Leur pouvoir doit se situer au niveau du contrôle, de l'évaluation, de la planification et de la redistribution, car le budget doit être entre les mains de ceux qui fournissent les services publics".

Cette approche théorique du professeur s'est concrétisée, lors de la même session, par un exemple très pratique du président de l'ARDCI, les régions de Côte d'Ivoire, Eugène Aka Aouelé, lorsqu'il a déclaré que la décentralisation "signifie que les régions peuvent construire 15 écoles réparties sur le territoire de la région, alors qu'auparavant l'Etat central n'en construisait qu'une seule dans la capitale de la région".

Le Forum a été inauguré le 26 mai lors d'une cérémonie à laquelle a participé le président de l'ORU Fogar, Abdessamad Sekkal, et a duré 5 jours, avec quarante sessions et plus de 200 intervenants. Avec le secteur académique et économique, les représentants des agences des Nations Unies et des gouvernements locaux, le Forum a compté avec 36 intervenants de l'ORU Fogar : 15 gouverneurs américains, 9 présidents régionaux africains et 12 leaders régionaux européens. Le secrétaire général de l'ORU Fogar, Carles Llorens, a souligné l'importante contribution africaine de l'organisation au Forum. "Lors des éditions précédentes, à l'exception du Cap-Vert, il y avait peu de présence africaine. Le fait d'avoir un forum virtuel a permis aux dirigeants africains d'être présents plus facilement. Leur contribution a été de grande qualité".

Quelle est la recette de la résilience ? Il y a un consensus dans les interventions sur le fait que la collaboration et la coopération sont la clé. Lors de l'inauguration, Manuel Calvo, vice-gouverneur de Cordoue, et Abdessamad Sekkal, président de l'ORU Fogar, ont souligné qu'un espace comme le Forum est un environnement privilégié pour favoriser cette coopération. Tout le monde s'est accordé sur la nécessité d'une collaboration à plusieurs niveaux entre toutes les administrations. Pablo Jurado, préfet équatorien et président du CONGOPE, a déclaré que, dans une situation comme celle de la pandémie, les gens se sentent plus en sécurité lorsqu'ils savent que leurs maires et leurs gouvernements régionaux sont là, car ce sont eux qui connaissent la réalité et assurent la meilleure articulation au niveau national. 

Ici, vous pouvez télécharger la déclaration finale du V WFLED Córdoba Argentina 2021 en espagnol, anglais, français et portugais :

https://5editioncordoba.ledworldforum.org/declaracion-final-del-v-wfled-cordoba-argentina-2021-en-los-idiomas-castellano-ingles-y-frances/

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2021