Les « Conversations Positives » arrivent en Amérique Latine

Suite à l'initiative proposée par le Président de l'ORU Fogar, Abdessamad Sekkal, « Conversations Positives », appelant le monde régional à débattre le rôle des régions dans la gouvernance post-COVID-19, l'espace de dialogue a été ouvert pour la première fois aux régions d'Amérique Latine. En d'autres occasions, des dirigeants régionaux marocains, français, belges, finlandais, sénégalais et ivoiriens ont participé aux discussions.

Le 16 avril 2021 a eu lieu la quatrième Conversation Positive, au cours de laquelle Manuel Fernando Calvo, vice-gouverneur de la région de Córdoba, Argentine, s'est entretenu avec Marcelo Carrasco, conseiller régional de l’Araucanía, Chili, et président de l'Association Nationale des Conseillers Régionaux du Chili (ANCORE). Bien qu’au début tous les deux ont reconnu l'importance des collectivités locales et régionales dans les moments les plus critiques de la pandémie, ils ont également souligné la nécessité d'une plus grande décentralisation pour une réponse plus efficace. Le vice-gouverneur a défendu le renforcement de l'autorité régionale, soulignant que « le processus de décentralisation ne peut être mené à bien qu'avec l'allocation des ressources correspondantes qui permettent l'application efficace des politiques publiques dans les gouvernements locaux ». Le conseiller régional a convenu de l'importance de la décentralisation fiscale et administrative. « Tant qu'il n'y aura pas de véritable processus de décentralisation, a-t-il déclaré, la situation sera complexe ».

Manuel Calvo n'était pas seulement favorable à la délégation de plus de compétences aux provinces/régions. Il a également souligné la nécessité impérative de créer des accords de collaboration avec des agents privés, qui fournissent des solutions efficaces aux citoyens. Marcelo Carrasco a abondé dans ce sens, soulignant l'importance d'améliorer l'accès aux services publics, par la connectivité des régions et l'établissement d'alliances stratégiques entre les secteurs public et privé.

Les deux intervenants se sont accordés à dire que la nouvelle gouvernance implique l'établissement immédiat de relations entre les différents niveaux de gouvernance. Ils ont également souligné l'importance de la coopération entre les régions afin d'atteindre leurs objectifs sociaux. 

 

 

Un mois plus tard, le 14 mai 2021, la cinquième Conversation Positive a eu lieu entre Pablo Jurado, président du Consortium des Gouvernements Provinciaux Autonomes de l'Équateur (CONGOPE) et préfet de la région d'Imbabura, Équateur, et Camilo Lloreda, responsable de la Région Administrative et de Planification (RAP) Pacifique, Colombie. Le responsable, Camilo Lloreda, a déclaré d’emblée que la pandémie de la COVID-19 a accentué et rendu visible d'autres types de pandémies qui étaient latentes dans le pays depuis longtemps, comme la malaria et le manque de connectivité. « La COVID-19 a rendu visible la manière dont le niveau central doit aborder et comprendre la question de la décentralisation ». En même temps, il a mentionné que jusqu'à présent, de nombreuses fonctions ont été transférées au niveau territorial, mais avec des ressources limitées. Le président du CONGOPE est allé dans le même sens en soulignant que « pour décentraliser une compétence, il faut l'accompagner de ressources économiques suffisantes ». De même, il s'est montré favorable au renforcement des alliances entre l'État et l'entreprise privée, car c'est cette dernière qui peut produire davantage d'opportunités. « Le bon dirigeant, a-t-il souligné, n'est pas celui qui a le plus de travailleurs dans l'État, mais celui qui trouve le plus d'initiatives pour générer de la richesse et des opportunités ».

Dans les conclusions, Camilo Lloreda a réitéré l'importance de mener à bien la décentralisation du territoire vers le niveau central de manière multisectorielle et multi-niveau. Ces propos ont été soulignés par le préfet de la région d'Imbabura, qui a insisté sur le fait que « la meilleure stratégie pour les gouvernements centraux est de générer des alliances avec leurs gouvernements locaux ».

 

 

L'initiative se poursuivra le 16 septembre avec une « Conversation Positive » entre le président de l'Assemblée Nationale des Gouvernements Régionaux (ANGR) du Pérou et gouverneur d'Ayacuco, Carlos Rúa, et le maire de Lavalleja (Uruguay), Mario Garcia.

Les conclusions de tous ces dialogues donneront lieu à un rapport que le secrétariat de l'ORU Fogar présentera à l'Assemblée de l'organisation 2021.

Plus info: Conversation positive - Oru Fogar (regionsunies-fogar.org)

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

Message COVID-19 du Président Sekkal


© All rights reserved ORU. Barcelona 2021