Les gouvernements infranationaux au Kenya se relèvent des conséquences de la COVID-19 

H. E. Hon. Martin Wambora, EGH

Conseil des gouverneurs Kenya

Le Kenya a enregistré le premier cas de COVID-19 le 13 mars 2020 et, au 2 mars 2021, la charge de travail s'élevait à 106 470 cas testés positifs, entraînant 1863 décès. Au cours des 11 derniers mois, les gouvernements nationaux et sous-nationaux ont coordonné leurs efforts en créant les comités suivants :

i. Comité National de Coordination sur la Réponse à la Pandémie de Coronavirus (CNCRPC)

ii. Comité de préparation et d'intervention en matière de sécurité

iii. Comité de coordination des gouvernements des régions et de l'approvisionnement alimentaire

iv. Comité national d'urgence

v. Comité national de réponse économique et commerciale

Grâce à la collaboration et à la coopération entre les deux niveaux de gouvernement, diverses mesures visant à freiner la propagation du virus ont été introduites. Ces mesures comprennent un couvre-feu national, l'arrêt des déplacements à l'intérieur et à l'extérieur de certains comtés, la fermeture de restaurants et de bars, la fermeture de certains marchés et des directives strictes sur l'utilisation des transports publics. La pandémie a eu un impact énorme sur le développement économique au niveau infranational, car la plupart des ressources ont été détournées pour soutenir les initiatives de lutte contre la transmission et la gestion des cas. En outre, la pandémie a frappé au milieu d'un exercice financier et, par conséquent, les gouvernements des comtés ont dû revoir leurs plans et leurs budgets et réorganiser la manière dont les services sont fournis dans les différents secteurs.  

En raison de la pandémie, les activités économiques ont été fortement touchées, ce qui a entraîné une baisse des revenus des communautés. En conséquence, la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) a été ralentie et les gains réalisés jusqu'à présent dans certains domaines comme la pauvreté ont été annulés, en particulier au sein des communautés vulnérables.

Constatant que le pays connaît actuellement la troisième vague de la pandémie, les gouvernements sous-nationaux du Kenya continuent de réagir à la pandémie COVID-19 tout en faisant face aux effets immédiats de la pandémie pour contenir, traiter, aplatir la courbe des nouvelles infections et assurer une assistance financière immédiate et la restructuration des Plans de Développement Intégré des Comtés (PDIC). Les gouverneurs à la tête des gouvernements infranationaux ont également pris des mesures pour préserver les moyens de subsistance des communautés par des restrictions de mouvement, la mise en place d'installations de quarantaine et d'isolement dans les hôpitaux des comtés, le lancement de systèmes de soutien nutritionnel et la publication de protocoles pour les rassemblements de masse tels que les funérailles et les lieux de culte.

De plus, les gouvernements infranationaux du Kenya ont élaboré des stratégies de redressement socio-économique et de réingénierie du comté pour atténuer les conséquences socio-économiques de la pandémie et gérer correctement la situation en cas d'apparition d'une ou plusieurs vagues ultérieures. Les stratégies de restructuration et de redressement socio-économique visent des interventions à moyen et long terme pour prévenir et traiter les catastrophes futures et soutenir le développement durable dans l'ensemble des gouvernements infranationaux. La stratégie de redressement s'appuie sur cinq piliers, à savoir : Stimuler l'activité du secteur privé ; Renforcer les capacités en matière de TIC ; Développer le capital humain ; Procéder à des réformes politiques, législatives et institutionnelles ; Renforcer la préparation et la réponse des gouvernements des comtés aux pandémies et aux catastrophes. Les gouvernements infranationaux ont également élaboré des directives de prévention COVID-19 à l'intention des gouvernements infranationaux et ont renforcé la surveillance communautaire tout en mettant en œuvre les mesures de prévention COVID-19, notamment la distanciation sociale et l'hygiène générale.

Les objectifs de développement durable (ODD) offrent une nouvelle occasion aux gouvernements infranationaux d'accélérer la reconstruction de leurs économies à partir de l'impact de COVID-19. Alors que nous entrons dans la décennie de mise en œuvre des ODD, les gouvernements infranationaux s'efforcent de redéfinir et d'élaborer des plans d'action pour accélérer la mise en œuvre des ODD.

En reconnaissant le rôle unique des gouvernements infranationaux dans la mise en œuvre des ODD et les opportunités actuelles dans le cadre de la stratégie de ré-ingénierie et de redressement socio-économique des comtés, les gouvernements infranationaux au Kenya sont en train de concevoir des stratégies d'accélération des ODD et des plans d'action à intégrer dans leurs plans de développement intégré.

Les gouvernements infranationaux renforcent la gestion des performances visant à améliorer la prestation de services et à faciliter la reconstruction à partir de l'impact de Covid-19. 

 

 

 


© All rights reserved ORU. Barcelona 2021