Les régions péruviennes, chiliennes et uruguayennes appellent à une décentralisation accélérée 

Avec une réunion à Cusco les 21 et 22 juillet et un séminaire à O'Higgins les 23 et 24 juillet, les régions péruviennes et chiliennes ont appelé à accélérer la décentralisation de leurs pays respectifs.

Le deuxième Sommet sur la décentralisation avec Faim Zéro, organisé par l'Assemblée Nationale des Gouvernements Régionaux du Pérou, a réuni les gouverneurs du pays, en présence de la vice-présidente, Mercedes Araoz, et du premier ministre, César Villanueva. Les gouverneurs ont appelé à débloquer le processus de décentralisation, soulevant la nécessité de progresser sur la suffisance fiscale des régions. Le président de l'ANGR, Luís Valdés, a appelé à la création d'un ministère de la décentralisation, ce qui va certainement faire avancer le processus.

L’intervention la plus catégorique venue du maire de Cusco, Carlos Moncoso, qui a dit : « On a beaucoup parlé de décentralisation, mais peu a été fait». Il a montré une opinion forte quand il a dit que le centralisme étant un échec évident, il était temps pour la décentralisation, qui a l'unanimité de tous les péruviens.

La vice-présidente Mercedes Araoz a relevé le défi et ratifié l'engagement du gouvernement péruvien en faveur de la décentralisation. Le premier ministre Villanueva a souligné cette volonté en déclarant qu' « il était temps de démanteler le centralisme historique».

Carles Llorens, secrétaire d'ORU Fogar, après avoir assisté à l'événement, s'est montré optimiste quant aux attentes du Pérou. Il a souligné que le statut d’anciens gouverneurs du président et du premier ministre était une occasion à saisir. « Il y a un engagement ferme de la part du gouvernement, nous savons comment procéder, mais surtout, je vois que les gouverneurs sont très bien préparés».

Le séminaire chilien, organisé par le Conseil Régional et l'Université O'Higgins, s'intitulait « Les défis du changement : décentralisation et développement » et a réuni des conseillers régionaux de tout le pays.

Tous les débats ont été marqués par la réforme qui permettra l'élection des gouverneurs provinciaux à partir de 2020, ainsi que par les paroles du président de la République, Sebastián Piñeira, qui a dit vouloir être le président de la décentralisation lors de son investiture. 

Marcelo Carrasco, président de l'Association Nationale des Conseillers Régionaux ANCORE, s'est félicité de la réforme qui permettra l'élection des gouverneurs régionaux, mais a déclaré que les pouvoirs et le financement restent aux mains du délégué présidentiel. « Ces gouverneurs ne seront que des présidents du Conseil Régional et ne contrôleront pas plus du 8-10% du budget alloué aux régions », il a expliqué.

Le Secrétaire général, Carles Llorens, présent à O'Higgins, a encouragé les conseillers chiliens à tirer parti de la volonté exprimée par le président de la République et était convaincu qu'une fois élus, les gouverneurs chiliens acquerraient une dimension politique qui remplirait irréversiblement la décentralisation de contenu. 

Le XIIe Sommet Continental des Maires et des Gouvernements Locaux, organisé par FLAGMA et le Congrès des Maires d'Uruguay, s'est tenu à Punta del Este, Uruguay, les 30 et 31 août. Le secrétaire général de l'ORU Fogar, qui a participé à l'événement, a souligné la réalisation de cet événement, qui permet la rencontre des maires et gouverneurs du monde local et régional.  

Lors de la réunion, il a été conclu qu’en Amérique Latine, la décentralisation se trouve à « mi-chemin ». Marne Osorio, président du Congrès des Maires, a souligné qu'en Uruguay, le processus était suivi par la Commission Sectorielle de Décentralisation, au sein de laquelle ministres et maires interagissent pour concrétiser les politiques territoriales. « Le Congrès des Maires », il a affirmé, « est la seule instance capable de parvenir à des accords transversaux, en surmontant non seulement les barrières de gestion, mais aussi les barrières politiques et partisanes.» 

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
Please wait

© All rights reserved ORU. Barcelona 2018