Transfert de pouvoirs entre les gouverneurs péruviens

Le 16 décembre s’est tenue à Lima la 1ère Rencontre des Gouverneurs Régionaux et Élus du Pérou organisée par l'Assemblée Nationale des Gouvernements Régionaux. La journée du 9 décembre, en présence des gouverneurs sortants et des élus du second tour, a permis un transfert de pouvoirs, ainsi qu'une revue de l'état actuel de la décentralisation dans le pays.

Edwin Licona, gouverneur de Cusco et ancien président de l'ANGR, a fait le bilan des quatre dernières années. Licona a expliqué que cette période avait représenté la consolidation institutionnelle de l'ANGR, insistant pour que les gouverneurs continuent à soutenir l'Assemblée en tant qu'espace politique. Rétrospectivement, il a affirmé que le gouvernement du président Ollanta Humala avait été un gouvernement de stagnation du processus de décentralisation. L'ouverture a eu lieu avec le gouvernement de Pedro Pablo Kuczynski et la création de GORE Executives, un espace de rencontre entre le gouvernement national et les gouverneurs régionaux. Licona a défendu l'exécutif de GORE comme une opportunité de débloquer les investissements, de rationaliser les réglementations et de développer des agendas territoriaux régionaux. De même, il a affirmé que grâce au président Martin Vizcarra, ancien gouverneur de Moquegua, cet espace avait été consolidé. Il a recommandé que les nouveaux gouverneurs tirent pleinement parti de cet espace et de cette conjoncture. Licona n'a cependant pas cessé d'appeler à la création d'un ministère de la décentralisation et à une réforme fiscale qui donnerait aux régions une autonomie financière.

La journée a compté avec des sessions consacrées à la formation des nouveaux gouverneurs aux systèmes de gestion et de finances publiques, ainsi qu'à la diffusion des bonnes pratiques des gouvernements régionaux. L'événement a également conduit à la présentation de la Communauté de Communes des Régions des Andes, récemment converti en membre d’ORU Fogar, de la Communauté de Communes de la Paca et Manrhi et du Conseil Interrégional Amazonien. 

Pendant la présentation de la Communauté de Communes andine, le gouverneur d'Apurimac, Wilber Venegas, a souligné que dans la période de quatre ans, 30 millions de plantes ont été replantées, ce qui a conduit au reboisement du territoire. Le gouverneur Glodoaldo Álvarez a consacré son discours à la gestion du cycle de l'eau par la Communauté de Communes de la Paca et Manrhi. Enfin, lors de la présentation du Conseil de l'Amazonie, Rubén Alva, gouverneur de Huánuco, a demandé que le développement de l'Amazonie soit inscrit à l'agenda national, afin que ce territoire ne soit pas seulement un territoire extractif. 

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
Please wait

© All rights reserved ORU. Barcelona 2019