ORU Fogar conseille le gouvernement colombien dans son processus de décentralisation

L'ancien président de l'ORU Fogar, Paúl Carrasco et le secrétaire général de l'organisation, Carles Llorens, ont été invités par le Département National de Planification du gouvernement colombien à une réunion au cours de laquelle s'avait partagé  expériences nationales et internationales pour consolider processus de décentralisation. Le 5 mai, tous deux ont participé au séminaire "Associativité territoriale. Un engagement pour le développement régional", auquel ont également participé divers responsables du gouvernement central, ainsi que des représentants des régions et des départements colombiens.

Dans son discours, Paul Carrasco, après avoir affirmé que le centralisme « est un échec », a appelé à un processus de décentralisation qui donnerait une autonomie politique et financière au territoire. "Ce processus doit compter sur la participation du peuple, qui doit très bien comprendre à quoi la région est dédiée. Si la décentralisation est un processus technocratique, elle ne mène nulle part." Il a applaudi le fait que le Département de la planification nationale et le gouvernement colombien promeuvent ces processus et a plaidé pour la continuité institutionnelle de cette entreprise, à un moment où la Colombie n'est qu'à quelques semaines des élections présidentielles.

Carles Llorens, pour sa part, s'est tourné vers l'histoire pour expliquer qu'un État centralisé avec des frontières, une capitale, sans diversité interne, était un artefact venu du XVIIe siècle et né pour faire la guerre. "Maintenant, alors que nous n'avons plus à faire la guerre, mais plutôt à promouvoir le développement, cet artefact ne nous sert". Ainsi, le secrétaire général de l'ORU Fogar a fait référence à des expériences qui cassent complètement ces paramètres, comme les communautés de régions ou les projets transfrontaliers.

Il convient de mentionner que la Constitution de 1991 et la loi sur les régions de 2011 protègent le processus de décentralisation colombien. Cette loi vise à dicter les règles organiques pour renforcer la Région administrative et de planification (RAP), qui devrait regrouper plusieurs départements. Le premier RAP constitué a été le RAP-E Central en 2015, puis le RAP Pacific en 2016. Aujourd'hui, avec divers degrés de développement, il existe dix régions différentes dans le pays. Cependant, le déploiement réglementaire et le transfert de compétences envisagés par la loi de 2011 n'ont pas eu lieu.

Dans ce contexte, les interventions de certains responsables régionaux lors du séminaire ont été particulièrement significatives. Camilo Lloreda, directeur de RAP Pacífico, a abordé la nécessité de planifier les processus de développement en tant que mission et objectif des régions. Ricardo Agudelo, directeur de RAP-E Central, une région qui comprend la capitale du pays, Bogota, a fait valoir que les régions ont un rôle clé à jouer dans la mise en œuvre d'une réforme rurale globale. Il avait souligné que cela est fondamental pour consolider le processus de paix dans le pays, autant que pour gagner « dans la lutte contre la culture de la cocaïne ».

La veille, Carles Llorens a tenu une réunion au siège de RAP-E Central, avec des représentants de RAP Central, Pacific, Axe Café et Amazonas. Le secrétaire général de l'ORU Fogar a également rencontré des représentants des départements de Cundinamarca et d'Antioquia, ainsi que le président de la Fédération Nationale des Départements et gouverneur de Sucre, Héctor Olimpo.

Après le séminaire, Carrasco et Llorens ont eu une réunion avec les chefs de la Mission de décentralisation du Département national de planification, qui sont chargés, avec leurs rapports, d'indiquer où le processus doit avancer. Tous deux ont mentionné que, d'après l'expérience d'ORU Fogar, la meilleure chose à recommander à la Colombie est de recourir à la politique comparée. Respectant toutes les singularités colombiennes, ils ont souligné que l'exemple et la référence d'autres processus similaires peuvent être particulièrement utiles.

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2022