Le président de la région ivoirienne de Nawa face à la désertification

Le mois de mai a été un mois clé pour l'internationalisation de la région ivoirienne la Nawa. Le 9 mai 2022, le Bureau de l'ORU Fogar a approuvé son incorporation dans l’organisation. Et le 10 mai, le Président du Conseil Régional de la Nawa, Alain-Richard Donwahi, a été élu Président de la 15e Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la Désertification et la Sécheresse (COP 15).

Le Président Donwahi a été élu à ce poste, sur proposition du Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara. Cette élection s’est faite en connaissance du travail du Président Donwahi dans la région de Nawa et aussi pour son brillant bilan comme ministre des Eaux et Forêts, pendant 5 années.

En effet, lors de son passage à ce Ministère Alain-Richard Donwahi a mis en place une politique forestière novatrice et dynamique en vue du recouvrement de 3 millions d’hectares de forêt à l’horizon 2030. On peut ainsi citer parmi ces nombreuses réussites, la restauration du zoo national d’Abidjan, la création de la Brigade Spéciale de Surveillance et d’Intervention (BSSI), l’initiative de vastes opérations de planning d’arbres sur tout le territoire national, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique forestière.

Aussi, l’impact du Président Donwahi dans la Région de la Nawa, située dans le Sud-Ouest du pays et dont il est le président du Conseil Régional depuis 2013 est considérable. A travers une politique de développement axée sur le renforcement de l’accès à la Santé, à l’Education, et à l’entreprenariat, Alain-Richard Donwahi a pris une part active à l’amélioration des conditions de vie des populations, vivant dans la 1ère région productrice de cacao en Côte d’Ivoire. Son leadership international a également permis à cette région d’accueillir de nombreux investisseurs dont CARGILL, BARRY CALLEBAUT… et de mettre en place bon nombre de projets innovants dont la première école de la 2ème chance de Côte d’Ivoire, qui ouvrira bientôt ses portes dans la Nawa.

Les nouvelles fonctions d’Alain-Richard Donwahi l’amèneront désormais à superviser les travaux de la COP15 qui s’articuleront autour du thème suivant : "Terres. Vie. Patrimoine : d’un monde précaire vers un avenir prospère".

Les 2 et 3 juin 2022 il était invité à l'importante réunion convoquée par les Nations Unies : "Stockholm+50 : une planète saine pour la prospérité de tous - notre responsabilité, notre opportunité" (Stockholm+50). 

Cet événement a donné aux dirigeants l'occasion de passer en revue 50 ans d'action multilatérale sur l'environnement.

L'objectif de Stockholm+50 était de souligner l'importance du multilatéralisme pour faire face à la triple crise planétaire - climatique, nature et pollution - et l'événement devait servir de tremplin pour accélérer l'application des Objectifs de Développement Durable, l'Agenda 2030 et l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Au cours de son intervention, le Président Donwahi a pu apporter l'expérience de sa gestion de la Nawa, territoire d'une incroyable variété de paysages, de faune et de flore, avec à l'intérieur le parc de Taï, parc classé au patrimoine mondial de l'UNESCO qui constitue une réserve de la biosphère de milliers d'hectares. Après avoir rappelé comment ce patrimoine avait été préservé grâce à l'action régionale, nationale et internationale, Alain-Richard Donwahi a déclaré qu'il était urgent de mettre en œuvre le plan d'action des Nations Unies pour atteindre les Objectifs de Développement Durable. Il s'est dit préoccupé par les difficultés qui surgissent sur le chemin de l'an 2030, mais a montré sa confiance dans le multilatéralisme. "Ensemble - a-t-il dit- nous y parviendrons".

Les 16 et 17 juin 2022, il sera également présent au sommet de la "Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse", qui se tiendra à Madrid en Espagne.

 

 

Newsletter

Abonnez-vous à nos dernières nouvelles ...
 

© All rights reserved ORU. Barcelona 2022